juin 10

TROIS ERREURS À ÉVITER EN SALSA CUBAINE (DÉBUTANTS)

0  comments

TROIS ERREURS À ÉVITER EN SALSA CUBAINE (DÉBUTANTS)

admindegenie

  • Home
  • /
  • Blog
  • /
  • TROIS ERREURS À ÉVITER EN SALSA CUBAINE (DÉBUTANTS)

Aujourd’hui je vais attirer votre attention sur trois erreurs qu’il faut absolument éviter lorsqu’on danse le Casino ( Salsa Cubaine ) en tant que « débutant ». N'hésitez pas à voir mes autres articles !

1 . BRÛLER LES ÉTAPES

bruler étaps

Il ne faut surtout pas vouloir aller plus vite que la musique, et donc que la danse.
Vous rêvez d’être une danseuse ou un danseur émérite, capable d’exécuter des figures compliquées et en même temps d’interpréter la chanson ?
C’est tout à votre honneur, et d’ailleurs c’est le but recherché.
Sachez cependant que pour y parvenir vous serez obligé de marteler une et mille fois le pas de base et les toutes premières structures.
Il y a un mot à la mode : les fondamentaux.
Utilisons-le pour illustrer le propos.
Ce sont les fondamentaux, que vous devrez manger à satiété, qui permettront de faire éclore la danseuse, le danseur en vous.
Bridez vos envies et marquez la base à l’envi !
Un, deux, trois... cinq, six, sept.
Ou un, deux, trois... un, deux, trois, comme on compte si souvent à Cuba.
Ou, encore mieux, avec un « et » entre le trois et le cinq, ou juste après le trois, comme à Cuba.
Comme à Cuba ?
Vous rêvez de pouvoir danser comme à Cuba, comme une Cubaine, comme un des insulaires qui vous inspirent ?
Alors retroussez vos pantalons et travaillez la base, les déplacements liminaires, la posture, le maintien, la rythmique.
N’évoluez pas les bras ballants ! Mon école s’appelle Expression de Salsa. Si vous vous tenez ainsi, on vous demandera si vous étudiez chez Dépression de Salsa.
Et surtout, surtout, dites-vous bien qu’il n’y a rien de plus laid que ces élèves devenus des machines à figures.
Combien de post-débutants voit-on mouliner à tour de bras, essayer de passer à tout prix un noeud complexe lors de l’introduction de la chanson, alors que l’interprète est peut-être en train de pleurer sur son amour perdu !
En quelque sorte, si vous faites ça, c’est comme si vous lui dansiez dessus.
Je vous invite donc à conjuguer passion et patience.
Il y a des rapprochements phonétiques, apparemment fortuits, qui, pour peu qu’on s’y penche, prennent tout leur sens.

2 . CROIRE QUE CUBAIN ÉGAL RAISON

salsa cubaine

Ce n’est pas parce que votre professeur(e) est cubain(e) qu’il/elle a forcément raison sur tout.
Nul ne doute que c’est un avantage, et pas des moindres, de naître dans la terre ou les danses sont nées et se sont développées.
Cela tient, bien entendu, à l’environnement, à l’imitation des parents, des grands-parents ou des voisins plus âgés.
C’est assurément ce qu’on veut dire avec la maxime, qui sert souvent d’excuse et de passe-partout : « avoir la danse dans le sang ».
Le chromosome du Casino n’a pas encore été découvert, bien qu’on puisse assurer qu’il s’agit d’un couple de gènes, et aucune étude scientifique n’a pu déceler une Rueda de globules rouges.
N’allez pas donner de blanc-seing en vertu de ce sang-là.
Étant l’un des dirigeants de la fédération mondiale de Salsa Cubaine, et participant à bon nombre de débats, je suis bien placé pour vous dire que parfois les Cubains eux-mêmes ignorent des choses que des non-Caribéens, de par leur curiosité et leurs investigations, sont à même d’expliquer et de divulguer.
Un passeport n’est pas un sésame culturel.
Une nationalité n’est pas un gage d’authenticité.
À chaque coin du Globe Salsero on entend des phrases du type : « Il est cubain, il dit que c’est comme ça, tu ne vas tout de même pas prétendre en savoir plus long ! »
Eh bien parfois si.
Si vous saviez le nombre de fois où j’ai vu des Cubains enseigner faux, expliquer de travers, tordre les vérités historiques.
J’ai des exemples à la pelle mais en ce moment je manque d’un râteau pour tout réunir.
Que la personne soit cubaine, ghanéenne ou polonaise, si elle connaît son sujet, si elle s’est documentée de la manière la plus exhaustive possible, elle mérite d’être entendue sans qu’on prenne garde à ses origines.
Les Brésiliens sont cinq fois champion du monde de football. Est-ce que cela fait de chaque habitant un connaisseur ?
Et que dire des Écossais, qui ont inventé ledit sport ?
Et s’il vous plaît, tournez le dos au stéréotype selon lequel chaque Cubain danse.
En revanche, c’est dans cette île merveilleuse qu’ont été inventés la plupart des rythmes latinos. Et par conséquent leurs danses respectives. Alors bien sûr que la Manne Céleste s’y trouve, à condition d’aller à la source et de frapper aux bonnes portes.
Et, soyez en certain, on ne vous ouvrira pas en se présentant en tant que cubain mais avec un nom, un prénom et un sourire chaleureux de celle ou celui qui connaît et qui veut transmettre.

3 . ATTENDRE POUR SORTIR

ne pas attendre

N’attendez pas d’être prêt, ou de ce que vous croyez que cela signifie, pour aller danser.
Il y a une rengaine dont nous autres, professeurs de Salsa, sommes les témoins auditifs atterrés.
« Je n’ose pas sortir en boîte, les gens dansent trop bien et j’ai l’air ridicule ».
Outre le fait que ce n’est sûrement pas vrai, et que beaucoup moins de gens que vous ne le pensez ne prêtent attention à vous, j’ai envie de dire : et alors ?
Est-ce que l’une de ces personnes, par hasard ou par nécessité, paye votre loyer ou votre assurance-maladie ?
Se peut-il que vous leur deviez quelque chose ?
Pour pasticher le film de Francis Veber, pensez-vous qu’il s’agisse d’une « soirée salsa de cons » spécialement organisée pour se moquer de vous ?
Écoutez, la seule manière que vous aurez de progresser c’est de descendre dans l’arène.
Ce n’est sûrement pas votre cours hebdomadaire qui vous propulsera aux nues, d’autant plus que vous aurez toute la semaine pour désapprendre ce que vous aurez acquis en l’espace d’une heure, logiquement laborieuse.
Alors fi du qu’en-dira-t-on !
Laissez-vous tenter, que diable !
Je peux sentir d’ici à quel point vous en avez envie.
Investissez la piste de danse en tant que champion toutes catégories du pas de base. Allez montrer à personne ce que vous arrivez à faire et en prenant du plaisir, car votre rapport premier, plus encore qu’avec votre partenaire, est avec la musique. Avec la musique, qui ne vous juge pas.
Même si vous lisez ceci au réveil, ou à midi, ou en plein travail pendant la semaine, permettez-moi de vous souhaiter une bonne soirée.

Vous avez d'autres erreurs en tête ou vous souhaitez débattre ? Laissez un commentaire juste en dessous ->


Nos autres articles

Le Vacilala en Salsa Cubaine

​Read More

BIEN COMMENCER ET CLORE UNE SALSA

​Read More

Les pires erreurs en Salsa ! (confirmé)

​Read More

5 astuces pour la salsa

​Read More
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>